Questions fréquentes

Questions fréquentes

A qui s’adresse l’Hypnose Régressive Quantique ?

A tous ou presque. Bien qu’il n’y ait pas de mal à céder à sa curiosité naturelle, une séance d’hypnose régressive sera plus opérante sur des personnes ayant l’envie profonde de se découvrir ou de développer sa nature spirituelle.

Je ne fais pas de séance d’hypnose régressive sur des personnes de moins de 16 ans. De plus, cette technique ne convient pas aux personnes ayant des troubles de santé mentale ou de la personnalité, tel que (liste non exhaustive) :

  • Les troubles de l’anxiété (obsessionnels-compulsifs…) ;
  • Les troubles de l’humeur (troubles bipolaires…) ;
  • Les problèmes de mémoire à court terme (Alzheimer…) ;
  • Les psychoses (schizophrénie, paranoïa, manies et autres troubles psychotiques).

Les psychologues ou les psychiatres sont les professionnels de santé les plus compétent pour vous aider.

Suis-je hypnotisable ?

Il y existe quatre niveaux d’ondes cérébrales entre lesquelles notre cerveau navigue naturellement en y faisant des allers retours.

  • Les ondes Bêta qui correspondent à l’activité d’éveil habituelle du cerveau ;
  • Les ondes Alpha qui sont présentes lorsque nous fermons les yeux. C’est un état de relaxation et est aussi le niveau le plus léger de transe ;
  • Les ondes Thêta qui est le niveau dans lequel nous travaillons en Hypnose Régressive Quantique. Cet état apparaît en état de rêve ou de semi-éveil. Il s’agit d’un état de relaxation profonde qui est aussi le niveau de transe le plus profond ;
  • Les ondes Delta qui correspond à un état de sommeil profond.

Lorsque vous regarder la télévision, lorsque vous conduisez, lorsque vous lisez ou encore lorsque vous méditez, votre état de concentration amène votre cerveau au niveau des ondes Alpha. Tout le monde est donc hypnotisable. Pour travailler, l’hypnotiseur ne fait qu’induire un état naturel pour le cerveau.

 

L’hypnose régressive n’est pas une hypnose qui vous mettra en perte de conscience au contraire, c’est une expansion de conscience (nécessaire à l’obtention des informations recherchées). Vous ne dormirez donc pas ni n’aurez l’impression d’être dans un état particulier (« comme drogué(e) » par exemple). Vous serez donc encore plus lucide que d’habitude.

De ce fait, le mental est souvent encore présent et vous aurez peut-être l’impression de ne pas être hypnotisé(e). Ce n’est pas un problème en soit si vous lâchez prise et que vous acceptez, surtout lors de la seconde partie pendant l’échange avec la Conscience supérieure, qu’Elle parle à travers vous, alors que vous aurez peut-être l’impression que c’est vous qui parlez (ce qui ne sera pas le cas).

 

Souvent, les personnes ont tendance à associer l’hypnose régressive à de la visualisation mais bon nombre d’entre nous accèdent à l’information d’une façon différente. Vous pourrez donc ressentir davantage les émotions ou les sensations physiques. Gardez en tête que la dimension visuelle n’est qu’une modalité de perception parmi d’autres et que vous pourrez en vivre d’autres qui sont toutes aussi valables.

L’important est donc que vous laissiez venir à vous les informations, sans mentaliser ni forcer.

 

L’important pour que votre séance soit bénéfique est l’intention que vous posez. Dès que vous avez pris rendez-vous, n’hésitez pas à faire de la méditation et à répéter plusieurs fois par jour, à voix haute, une phrase de programmation qui va aider au bon déroulement de votre séance.

Exemples de phrases de programmation (vous pouvez l’élaborer vous-même selon vos besoins et votre personnalité) :

  • « Je demande l’aide de ma Conscience supérieure/Moi supérieur pour recevoir les informations nécessaires à mon bien-être et à une meilleure compréhension de qui je suis. »
  • « Je m’autorise une connexion complète et totale avec ma Conscience Supérieure/Moi Supérieur pour recevoir les informations nécessaires à mon développement spirituel. »

 

Il est important que vous lâchiez-prise pendant votre séance. Son bon déroulement dépend en partie de votre capacité à ne pas douter ou émettre de jugement sur ce que vous verrez, entendrez ou ressentirez. Ne vous bloquez pas. Observez ce qui vous vient et décrivez-le tel en téléspectateur qui regarderait un film se dérouler devant lui. Même si vous avez l’impression que c’est complètement dingue ou bizarre, nous devons bien commencer par quelque chose et la Conscience supérieure sait ce qu’elle fait, cela finira certainement par faire sens pour vous.

 

Je ne peux pas vous garantir de résultats mais en revanche, je peux vous assurer que toutes mes compétences seront mises à votre disposition afin que votre séance se déroule au mieux. Je ne suis pas une guérisseuse, je suis une facilitatrice qui sait vous mettre dans un état de conscience modifié afin de permettre à la Conscience supérieure de travailler sur vous si Elle l’estime appropriée.

L’hypnose est-elle dangereuse ?

Il n’y a pas à aucune raison d’avoir peur de se faire hypnotiser. L’hypnose n’induit pas quelque chose de paranormal, c’est un état parfaitement naturel pour notre cerveau et il est utilisé par l’hypnotiseur pour travailler (cf. question « Suis-je hypnotisable ? »).

 

La Conscience supérieure quant à Elle, n’est pas une entité extérieure à vous. C’est votre Moi le plus évolué, votre Sagesse intérieure. Elle ne vous prodiguera que des informations/guérisons qu’Elle juge appropriée pour vous. Vous ne recevrez que ce que vous êtes prêt(e) à intégrer.

Cependant, une séance d’hypnose régressive n’est pas quelque chose d’anodin. Cela peut vous « remuer » profondément. Après la séance, de nombreux apports ont été faits ou au contraire, il y a eu des nettoyages, des purifications, etc. Tout cela doit être intégrer dans votre corps biologique, au niveau cellulaire mais également dans vos corps subtiles. Une séance d’hypnose régressive génère donc parfois des remontées émotionnelles, des souvenirs, etc. C’est normal.

Si une séance d’hypnose régressive peut être extrêmement remuante, elle n’est normalement, jamais traumatisante car votre Conscience supérieure cherchera toujours à vous protéger. Il est cependant parfois difficile d’intégrer ces nouveaux éléments ou de dépasser ce qui doit l’être car ce n’est pas très confortable. Cependant, si après une semaine vous ressentiez un véritable mal-être, il est impératif de vous faire accompagner. Je propose personnellement pour ceux qui en ressentent le besoin, suite ou en dehors d’une séance d’hypnose, un accompagnement psychologique en Maïeusthésie (basé sur l’accueil et la reconnaissance de l’être dans son ressenti).

 

Enfin, rappelez-vous que si les conseils donnés par votre Conscience supérieure sont très justes pour vous, vous conservez votre Libre Arbitre. Tout est juste, aussi en utilisant votre Libre Arbitre, vous n’irez peut-être pas par le chemin le plus direct mais il n’en restera pas moins intéressant, surtout si ce chemin vous fait plaisir. La joie est le chemin pour la plupart d’entre nous.

Pourquoi une séance dure-t-elle aussi longtemps ?

Une séance d’Hypnose Régressive Quantique dure environ 3 à 5 heures, une à deux séances suffisent généralement et elle est composée de plusieurs étapes (cf. l’onglet « Déroulement d’une séance »).

La durée d’une séance d’hypnose régressive peut surprendre, mais toutes les étapes du processus sont essentielles pour une séance efficiente. Il faut aussi comprendre que ce n’est pas le praticien qui décide de la durée de la séance. Selon la durée de notre entretien et selon ce qu’aura à dire votre Conscience supérieure (qui elle-même peut parler plus ou moins lentement), la durée d’une séance à une autre peut être très variable.

Soyez rassuré(e), quand vous êtes en transe, vous ne voyez généralement pas le temps passé et vous pouvez même avoir l’impression que la séance à peine durer une vingtaine de minutes !

Pourquoi est-il important de réécouter l’enregistrement de votre séance d'Hypnose Régressive Quantique ?

Bon nombre de personnes pensent se souvenir parfaitement de leur séance mais en réalité ne s’en rappellent que partiellement ou comme dans un rêve qui s’évapore dès le réveil.

Il est donc fort probable que vous découvriez des informations dont vous ne vous souveniez pas ou d’une phrase que vous avez dite et qui pourrait faire sens pour vous.

C’est pourquoi il est important de réécouter tranquillement chez vous l’enregistrement qui vous sera envoyé. Même après plusieurs écoutes, il est encore possible de découvrir de nouvelles informations.

De plus, lorsque vous écoutez l’enregistrement, la Conscience supérieure continue de travailler sur vous. Plus vous écoutez votre séance, plus vous l’intégrer, dans votre corps biologique mais également dans vos corps subtils. C’est pourquoi je conseille toujours d’écouter la partie “Conscience supérieure” au moins une fois par jours pendant sept jours. La séance seule ne suffit pas et écouter votre séance fait partie intégrante du processus.

Considérez votre séance comme une ressource, passé le délai des sept jours, vous pouvez donc l’écouter autant de fois que vous le désirez.

Pourquoi personne d’autre ne peut assister à la séance ?

Pour mieux vous connaître et mieux comprendre vos problématiques et/ou vos questionnements nous prenons un temps d’échanges avant de commencer l’induction hypnotique. Pendant que vous serez en transe, les réponses que vous m’avez fourni, m’aide à orienter au mieux les questions que je poserais à votre Conscience supérieure.

Cet entretien inclut des informations personnelles sur votre enfance, votre vie privée, etc. et il est essentiel que vous ne vous reteniez pas de dire quelque chose parce qu’il y a quelqu’un d’autre dans la pièce.