Homme qui hypnotise une femme

Perceptions pendant une séance d’hypnose régressive

Homme qui hypnotise une femme

On m’interroge souvent sur ce qu’est l’hypnose régressive ou sur la perception ressentie par une personne en séance.

Force est de constater que la transe qui permet une hypnose régressive est bien peu comprise, voir même, qu’on lui suppose un état d’être totalement erroné.

Voici donc un article pour mieux comprendre la transe hypnotique qui est utilisée en hypnose régressive.

 

L’une des grandes questions qui m’est souvent posée est : “L’hypnose peut-elle ne pas fonctionner“.
La réponse est oui… mais pas pour les raisons qui sont souvent imaginées !
Quand l’hypnose “ne fonctionne pas”, c’est que la personne ne se détend pas et/ou ne lâche pas prise, c’est aussi simple que cela.

 

Généralement, une seule séance d’hypnose régressive est suffisante. De ce fait, vous n’avez pour la plupart, jamais expérimenté le processus dans lequel vous vous engagez, ni n’avez rencontré le praticien qui va vous accompagner.

Pour vous détendre, vous devez à minima, être sûr que vous pouvez faire confiance en votre praticien et c’est pourquoi le choix d’un praticien est essentiel… et très personnel. Vous devez ressentir un “feeling” envers lui et envers sa façon de pratiquer.

 

Je me considère personnellement comme une facilitatrice. Je vais tout faire pour vous mettre en transe et vous détendre mais mon “art” consiste surtout à être dans une écoute active pour ensuite, lorsque vous serez en transe, pouvoir vous poser les bonnes questions.
Il faut que vous compreniez que celui qui « travaille », c’est vous et pour cela, vous devez « jouer le jeu ».

 

Qu’est-ce que j’entends par « jouer le jeu » ?

Jouer le jeu, c’est lâcher prise.

Et comment vais-je faire cela ? allez-vous me demander.

En n’attendant rien pour commencer !

 

Les attentes bloquent le processus.

Les choses ne se passent jamais telles que nous les imaginons, surtout quand on n’a jamais expérimenté une technique.
Si vous avez des attentes, vous allez penser que cela ne fonctionne pas car cela n’aurait pas dû être ainsi ou au contraire, cela aurait dû se passer comme cela, etc.
La réalité est toujours différente de nos attentes et cela crée de la frustration, et le blocage qui s’en suit.
Poser une intention, demandez à votre Conscience Supérieure et à vos Guides Spirituels que cela se passe de la manière la plus juste et la plus évoluée pour vous… et ayez foi !

 

Bien que vous ne pourrez pas saisir tant que vous ne l’avez pas vécu c’est qu’est une hypnose régressive, je vais tenter de vous expliquer ce que c’est et ce que ce n’est pas pour qu’a minima, vous ne vous fassiez pas de fausses idées dessus :

 

L’hypnose fonctionne chez tout le monde !

C’est un état naturel dans lequel nous allons tous deux fois par jour naturellement : le soir entre l’éveil et le sommeil et le matin entre le sommeil et l’éveil. C’est cet entre deux-là que nous recherchons.
Chaque fois que vous conduisez, regardez la télé, lisez, vous êtes en état de transe. Ne vous est-il jamais arrivée d’avoir conduit jusqu’à chez vous sans vous souvenir du chemin ni du « comment » vous êtes arrivée jusque-là ? C’est typique de l’état de transe.

Vous voyez, le mot “transe” est un bien grand mot pour un état parfaitement naturel dans lequel nous nous allons tous, très fréquemment, au cours d’une journée.

 

Aussi, comprenez bien que l’hypnose régressive n’est pas une hypnose qui vous mettra en perte de conscience au contraire, c’est une expansion de conscience (nécessaire à l’obtention des informations recherchées). Vous ne dormirez donc pas ni n’aurez l’impression d’être dans un état particulier (« comme drogué » par exemple). Vous serez même encore plus lucide que d’habitude.
De ce fait, le mental est souvent présent et vous aurez peut-être l’impression de ne pas être hypnotisé. Ce n’est pas un problème en soit si vous lâchez prise et que vous acceptez, surtout lors de la seconde partie pendant l’échange avec la Conscience supérieure, qu’Elle parle à travers vous, alors que vous aurez peut-être l’impression que c’est vous qui parlez ou que vous connaissez déjà les réponses.

 

Eh oui c’est bien vous qui parlez ! La Conscience supérieure est une partie de vous, c’est même la part de vous la plus sage ! Elle vous guide depuis toujours et vous pourrez donc avoir l’impression de “déjà connaître” les réponses qui vous serons transmises (ce que votre mental va essayer de mettre à son profit : “Tu vois ! C’est moi qui parle!”).

En expansion de conscience votre mental est toujours là, bien présent et prêt à émettre objection sur objection mais l’avantage d’être sous hypnose c’est que vous arriverez tout de même à le mettre plus facilement de côté.

Gardez en tête que le mental ne sait faire que deux choses : Analyser et classifier. C’est tout ! Il ne sait pas inventer. Tous les artistes vous le diront : l’imagination, c’est l’inspiration de la Conscience supérieure.

Nous en avons besoin au quotidien. Il est par exemple, très pratique pour faire notre comptabilité mais s’il commence pendant votre séance à vous dire “tu inventes”, “c’est ton imagination”, “tu l’as vu dans un film”, “tu l’as lu dans un livre”… repoussez-le gentiment. Comme un enfant à qui vous diriez “Tu auras tout le temps pour analyser et critiquer cette séance (et croyez-moi, je n’ai aucun doute pour qu’il le fasse) mais là, tout de suite, maintenant, tu me laisse faire cette séance tranquillement”. Repoussez le gentiment et fermement mais surtout… ne vous accrochez pas à ce qu’il vous objecte.

 

Quand à cette sensation de “déjà connaître les réponses”, elle est normale.

Votre Conscience supérieure est la “petite voix” qui vous guide quotidienne pour que vous preniez le chemin le plus juste pour vous. Vous avez donc en vous la plupart des réponses que vous vous posez.

L’hypnose régressive vous permettra cependant de verbaliser (puis de réentendre grâce à l’audio) certaines informations qui n’étaient jusque-là que des pensées, parfois à peine élaborées, diffuses et/ou embrouillées.

 

Une autre erreur consiste à associer l’hypnose régressive à de la visualisation.

En vérité, bon nombre d’entre nous accèdent à l’information d’une façon totalement différente.
Vous pourrez donc ressentir davantage les émotions ou les sensations physiques. Certaines personnes, entendent même “qu’on leur dit que…”, comme le font les clairs audients.
Ayez en tête que la dimension visuelle n’est qu’une modalité de perception parmi d’autres et que celles que vous pourrez vivre sont toutes aussi valables.

 

Après avoir bien compris ce qu’était et ce que n’était pas l’hypnose régressive, vous l’aurez bien compris, l’important est que vous laissiez venir à vous les informations, sans mentaliser ni forcer.

Vous devez retransmettre ces information “en brut” à votre praticien, sans chercher à les analyser, ce qui au mieux ralentit le processus de la séance et au pire, le bloque totalement.

 

Il est temps maintenant pour moi de vous souhaiter une merveilleuse expérience durant votre séance d’hypnose régressive !

Chaleureusement,
Séverine.

Partager sur